Fruit de ma plus récente nuit blanche

lundi, 10 juin 2019


J’ai participé le 7 juin dernier à mon deuxième Relais pour la vie du Grand Joliette. Je vous dirais que cette année, j’ai vraiment adoré mon expérience.
Ce n’est pas que je n’ai pas aimé mon expérience l’an dernier, c’est que j’étais mal préparée… Physiquement et mentalement. Cette année, j’avais tout en ma possession pour ne pas avoir froid, ne pas avoir faim et je savais mentalement ce que signifiait rester éveillée toute une nuit.

Quelques constatations lors de cette plus récente nuit blanche:

Que les deux moments émouvants de la soirée sont définitivement le tour des survivants et la cérémonie des luminaires. Juste impossible de ne pas pleurer. Tellement touchants. Cela nous rappelle pourquoi  l’on fait ce que l’on s’apprête à faire.

Que le cancer est une vraie peste qui dissout des familles… Que personne ne devrait en être atteint et spécialement les enfants... 

Qu’à 3 heures du matin, il se passe quelque chose avec le cerveau humain lorsqu’il ne dort pas… En tout cas, avec le mien. Je suis tombée comme saoule. Plus capable d’arrêter de rire. Je vous jure que je n’avais rien pris.

Que je travaille avec des collègues extraordinaires avec qui je referais cette expérience n’importe quand.

Que lorsque tu es Président d’honneur, tu as le droit de tout faire, même d’emprunter une voiturette et te promener sur le site pour te divertir. Mes collègues ne sont pas tenables… 

Que de ne pas dormir de la nuit implique manger toute la nuit.

Que les maringouins au Québec sont voraces en svp. 

Que je n’ai jamais été aussi contente de voir un levée du soleil.

Que 250 0000$ c’est de l’argent en titi et que je suis fière de mon équipe pour le 4 500$ amassé.
   
Mentions spéciales : 

Organisation de feu qui nous tient éveillés de façon extraordinaire avec de la musique, humour, bouffe, yoga, massage et j’en passe. Éric Perreault et sa gang peuvent être fiers. 

Les artistes, les bénévoles, les techniciens qui travaillent gratuitement toute une nuit méritent tout notre respect. Mention spéciale à GCIA événements à la sonorisation ainsi que Pascal Babin et Production PL pour leur animation parfaite. Mélanie Emond photographe pour les souvenirs.





COMMENTAIRES


bernard breton |
Salut Geneviève je crois comme toi que les enfants pas plus que les parents ne devraient avoir à subir tous les inconvénients que ce mot désigne à la fois désarroi, épreuvent, opérations,traitement Les grandes cultures avec les grains "ogm" qui résistent à l'enrobage TOXIQUE pour les abeilles et autres être vivants en sont pour beaucoup par l atteinte des nappes phréatiques et leurs perforation jusqu'au cours d'eau pour finir en mer, car ces molécules ne se bio-dégrade pas. Et les gouvernements ne peuvent a ce jour que demander aux producteurs de diminuer les applications secpndaire, en sachant qu'ils leurs demandes de diminuer leurs récoltes donc profits! Comme la ceinture de sécurité et le cellulaire ça prendra une loi!
mercredi, 19 juin 2019

Votre commentaire:


Votre adresse courriel: Votre nom:

Code de protection:





AUTRES ARTICLES


Tous les articles du blogue de Geneviève De Sousa >>



Marie-Josée Demers

lundi, 12 août 2019

Geneviève De Sousa

vendredi, 9 août 2019

Sylvain Morin

lundi, 12 août 2019

Ghislain Demers

dimanche, 4 août 2019